Musée des Beaux Arts et de la Dentelle d'Alençon

Vous êtes ici :

AccueilLe Musée des Beaux-arts et de la Dentelle d’Alençon › Les collections du musée passées au crible



Les collections du musée passées au crible

Depuis début 2011, toute l'équipe du Musée des Beaux-arts et de la Dentelle est mobilisée autour d'un chantier d'envergure qui va se poursuivre pendant plusieurs années : le récolement des collections.

Le récolement : mode d'emploi

Vérifier les informations qui sont contenues dans l'inventaire du musée, tel est l'objectif du récolement des collections d'un musée. Plus qu'un simple pointage matériel, il s'agit de vérifier la présence du bien dans les collections, sa localisation, son état général, son marquage, sa conformité par rapport aux différentes sources documentaires, etc. Obligation légale notifiée dans le Code du Patrimoine, cette opératione st un des deux critères imposés par le ministère de la Culture pour le label Musée de France, le deuxième étant la création d'un service des publics.

Un travail complexe et minutieux

Le récolement concerne la totalité des collections d'un musée : les collections qui se trouvent dans le musée, les dépôts consentis au musée et les collections qui sont en dépôt à l'extérieur. À Alençon, l'opération concerne au total 22 000 objets dont près de 16 000 pièces d'histoire naturelle, 1 200 dentelles, 450 tableaux, 400 sculptures, 1 000 dessins et gravures, 200 verres anciens, 400 objets archéologiques et 1 500 pièces du fonds Adhémard Leclère. Chaque objet sera renseigné, dépoussiéré et photographié si besoin. Les opérations vont se dérouler en plusieurs étapes. Le travail, qui a commencé par les tableaux, se poursuivra par la dentelle puis les objets archéologiques. En parallèle, les 16 000 objets d'histoire naturelle (coquillages, fossiles, herbiers, etc) seront dépoussiérés et vérifiés un par un. À cet effet, le personnel du musée a été formé au dépoussiérage et au conditionnement temporaire des objets. 

 

Le récolement des collections est aussi un maillon essentiel de la chaîne de conservation préventive. L'opérati on va permettre de déterminer ce qui doit être restauré en priorité. À terme, les informations recueillies lors du récolement seront mises en ligne pour être accessibles au public et aux chercheurs.

Sous-rubriques

Le Musée en images

Visualiser le diaporama en page d'accueil

Menu


Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com